nutrition

Les alternatives écologiques au café

Les problèmes écologiques et sociaux du café :

On peut se l’avouer, c’est difficile de se passer de café lorsqu’on apprécie le goût, et encore plus quand il nous donne un petit coup de fouet indispensable le matin.
Mais voilà, depuis quelques années, on lit un peu partout que l’impact écologique du café est désastreux, par sa production, mais aussi car il génère beaucoup de déchets avec les machines à capsules.

L’impact social et humain du café est aussi délicat : dégradation des conditions de travail, rémunération très fiable, des labels fébriles etc. Cinq pays sont principalement concernés : Le Brésil, l’Éthiopie, le Vietnam, l’Indonésie, et la Colombie. 

On compte plus de deux milliards de tasses de café consommées chaque jour, pour un chiffre d’affaires d’environ 200 milliards de dollars par an.

Cette création de richesse bénéficie tout d’abord aux 3 multinationales (Nestle, JDE et Lavazza) qui concentrent désormais 81 % des ventes — un pourcentage qui n’était « que » de 70 % il y a dix ans. Du côté des négociants, en aval de la filière, les cinq principaux géraient en 2013 presque 40 % des échanges mondiaux. 

Alors la production de café ne profite pas à tout le monde, malheureusement. 

Mais alors, quelles alternatives ? 

Voici 3 alternatives au café, testées et validées, même si le goût est un peu différent, moins corsé, ses alternatives sont épatantes, vous trouverez tout ça en magasin bio ! 

  • La chicorée : sans caféine, cette boisson est pleine de fibre et sels minéraux ce qui fait d’elle une boisson énergisante et drainante pour le foie et l’intestin. Elle revient à la mode, même mes influenceuses préférées en consomment. 
  • Le café d’orge : souvent venu d’Italie, son odeur et sa texture semblable au café sont parfaits le matin ou au gouter. 
  • Le café d’épeautre :  élaboré à partir de céréales d’épeautre torréfiées. Riche en acides aminés, en magnésium, phosphore et en calcium, c’est une excellente boisson anti-stress. Pour le goût, il se rapproche du café américain, léger et sucré. Une alternative douce pour se séparer petit à petit du café. 

Si comme moi, vous n’êtes pas prêt.e à arrêter le café, on peut essayer de le diminuer, se débarrasser de sa machine à café à capsules et surtout, voici les labels à privilégier : 

  • Le label BIO : garantit que le café a été cultivé sans pesticides, ni engrais de synthèse
  • Le label FAIRTRADE (logo arrondi vert et bleu) : garantit que le producteur reçoit un salaire juste et que le prix payé permet le développement de projets solidaires.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.